jeudi 29 juillet 2010

L'été de mes 4 ans


C'était en 70. Assis dans les marches de bois avec un petit bol de croustilles quelque part en campagne. Le voyage avait été long, surtout assis en culottes courtes sur le siège arrière en vinyle brûlant. Une fois arrivés là-bas c'était un autre monde; les arbres partout, les chemons de terre avec de l'huile déversés dessus pour empêcher la poussière de lever, le vieux tracteur dans le champ...

La soif était étanchée avec de l'eau du puits qui ne goûtait pas du tout comme l'eau de la champlure à la maison. Il y avait aussi cette boisson gazeuse aux cerises que l'on versait dans un petit verre avec des motifs de cartes à jouer dessus. Et quand je buvais, mes yeux se levaient pour voir cette étrange bande de couleur brune qui pendouillait du plafond et sur laquelle les mouches venaient se coller pour ne plus être capable de repartir. 

Dehors il y avait un beau ciel bleu et on était bien. Pas de lunettes, pas de chapeau et surtout pas de crème solaire. Derrière la maison il y avait un petit ruisseau avec des gros cailloux ronds dedans. Pas de doute, c'était là l'endroit idéal pour passer l'après-midi. 

Le monde n'aurait pas pu être plus parfait.  


Le ciel bleu, la boisson gazeuse dans un verre aux motifs de cartes à jouer, les bandes de colle suspendues au-dessus de la table de cuisine pour attraper les mouches et un petit ruisseau en arrière qui devait me tenir occupé pour presque toute la journée. Le monde n'aurait pas pu être plus parfait!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire