dimanche 22 avril 2012

Galaxian


 Ce qu'on aimait le plus quand j'étais relativement plus jeune, *tousse*les années 70*tousse*, c'était d'entrer dans une de nos salles d'arcades préférées et d'apperçevoir une nouvelle machine. Mieux: la voir carrément arriver. Voir les types l'installer et le propriétaire de la salle la brancher puis la mettre en marche était effectivement un spectacle rare mais assez fascinant. Les machines à boules avaient encore la cote mais les jeux vidéo commençaient à prendre de plus en plus de place, surtout que la technologie avançait rapidement,comme je l'écrivais dans un autre article.


Les jeux vidéo, on s'en doute, était l'apanage des compagnies japonaises qui se livraient une compétition dont nous étions évidemment les bénéficiaires. Space Invaders, qui avait créé une petite commotion dans les salles d'arcade était le bébé de Taito et pour Namco l'objectif était de plaquer Space Invaders dans la bande. C'est ce qu'ils ont tenté avec Galaxian.

Le jeu reprenait un peu le concept de Space Invaders; une horde d'envahisseurs en haut de l'écran tentent par tous les moyens de transformer le joueur en écrapou. Mais avec Galaxian la formule était plus poussée tout en utilisant une technologie nettement supérieure. L'électronique qui faisait fonctionner Space Invaders était taxée au maximum et n'utilisait que deux couleurs: le blanc et le vert. De plus, la grande quantité d'extra-terrestres au début de chaque partie était presque trop pour le processeur, ce qui faisait qu'ils se déplaçaient très lentement puis, plus rapidement au fur et à mesure qu'ils disparaissaient, le processeur ayant moins de choses à afficher.

Pour Galaxian ce fut complètement différent. Il y avait d'abord l'électronique et le processeur du jeu qui avaient été spécialement conçus pour faire fonctionner, le Namco Galaxian utilisant une puce Zilog Z80. Le premier avantage, et certainement le plus visible fut des graphique tout en couleurs. Galaxian fut d'ailleurs le premier jeu d'arcade à utiliser le RGB.

Le quoi?

Le RGB. Pour Red, Green et Blue. Le rouge, le vert et le bleu sont des couleurs primaires qui, en s'additionnant, permettent d'obtenir d'autres couleurs, comme le montre le graphique ci-dessous:


Notez que l'addition de toutes les couleurs donne... du blanc.

L'autre innovation fut la façon dont les extra-terrestres attaquaient le joueur. Pour Space Invaders ils se déplaçaient de façon latérale, descendant d'un «étage» à chaque fois qu'ils touchaient à l'un des deux côtés. Avec Galaxian ils descendaient comme des avions de chasse en piqué, partant à gauche ou à droite et bifurquant tout en bombardant. Ils descendaient seuls ou en petit groupe, ce qui rendait la tâche plus difficile. Space Invaders n'avait pas de fond d'écran proprement dit, il s'agissait plutôt d'un carton sur lequel était imprimé une illustration. Galaxian avait un fond d'étoiles qui déroulait indépendament des extra-terrestres.

Space Invaders n'avait, comme «musique», qu'un tempo à deux notes qui s'accélérait au fur et à mesure que le je jeu avançait. Galaxian avait sa propre musique, rudimentaire soit, mais nettement plus complexe. Il y eut aussi d'autres innovations comme l'utilisation de couleurs différentes pour afficher le pointage et le pointage le plus élevé ainsi que l'affichage du nombre de vaisseaux restants et du nombre de «rounds» complétés. La combinaison de tous ces éléments fit de Galaxian un jeu beaucoup plus difficile que Space Invaders. Galaxian ne parvint pas à déloger complètement son rival en terme de popularité mais jetta néanmoins les bases de qui allait devenir le standard pour les jeux à venir, dont Pac-Man.




Évidemment les jeux japonais ne pouvaient pas être tout simplement achetés là-bas. Pour les propriétaires d'arcades il fallait passer par un distributeur et dans le cas de Galaxian ce fut Midway, le même Midway qui avait «importé» Space Invaders quelques années plus tôt. Ce fut très lucratif pour Namco tout comme pour Taito, ce qui permit à Midway de faire une meilleure compétition à son rival, Atari.

Le saviez-vous?

Le p'tit vaisseau que l'on contrôle dans Galaxian fait une apparition comme friandise «bonus» dans le jeu Pac-Man dans les tableaux 9 et 10. Le gober vous donne 2000 points.


2 commentaires:

  1. I was GOOD at this game back in the day! SO much more fun than Space Invaders!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Galaxian remains to this day one of my favorite arcade games. Stay tuned for a special article on the Coleco tabletop version which I still have. :)

      Pluche

      Effacer