samedi 5 mai 2012

Les mauvais bons


Le 4 mai c'est la date à laquelle Star Wars est sorti sur les écrans en 1977. Une date importante dans l'histoire du cinéma mais dites-vous bien qu'à l'époque il n'y a eu qu'une trentaine de salles qui avaient accepté de projeter le film. Personne ne croyait que ça marcherait. Les choses ont légèrement changé et pas longtemps après il y avait des files longues comme ça pour voir le film. 

J'ai évidemment trippé solide (faut dire que j'avais à peine onze ans). C'était une représentation classique du Bien contre le Mal et j'ai été bien content de voir le Death Star exploser à la fin du film.

Vive les rebelles!!!

Chou à l'Empire!!!

Même chose pour Empire Strikes Back, la suite qui arriva en 1980. C'était plus sombre par contre, surtout quand Darth Vader tranche la main de son propre fils sans trop de cérémonie. Dans Return of the Jedi, en 1983, quand ces sacs à puces d'Ewoks ont mis en déroute les meilleures légions de l'Empire et que Luke a finalement buté l'Empereur pour ensuite faire griller littéralement son père sur le BBQ j'étais bien content. Satisfait de cette victoire finale et décisive. Puis après, j'ai déchanté, pour finalement me convaincre que je faisais fausse route. Selon toute vraisemblance je n'avais pas encouragé la bonne équipe et ce, depuis 1977.

Hein?

Vous allez me dire que je suis complètement dans le champ, que ça n'a pas de bon sens d'encourager une équipe comme l'Empire, puissance terrifiante et sanguinaire s'il en est une! Bon, calmez-vous et prenez une tasse de tisane. Vous savez à quel moment j'ai réalisé que finalement les méchants n'étaient peut-être pas aussi méchants et que les bons n'étaient peut-être qu'une joyeuse bande de trouducs? Regardez cet extrait et portez une attention vraiment particulière à ce que Vader dit vers la sixième minute.






"Avec nos forces combinées nous allons mettre fin à ce conflit destructeur et mettre de
l'ordre dans la galaxie."

Voilà! L'Empire ne veut pas écrabouiller ou asservir: il veut de l'ordre! Tout simplement. Oh ha! Vous allez me dire que ce n'est quand même pas R2-D2 qui a bousillé Alderan mais bien l'Empire quand le Grand Moff Tarkin en ordonne la destruction dans Star Wars. C'est vrai. Mais prenons les choses depuis le début. Quand Star Wars débute on voit le vaisseau rebelle se faire poivrer par un Star Destroyer pour ensuite se faire capturer et aborder par les forces Impériales. Darth Vader attrape Léia par le fond de culotte et lui demande où sont les plans que les rebelles ont volé. Et Léia qui se croit finfinaude au 8è degré lui répond que son vaisseau en est un consulaire et qu'elle est en mission diplomatique.

En d'autres mots, elle lui ment en pleine face parce que non seulement elle n'est pas en mission diplomatique mais en plus  elle avait les foutus plans volés entre les mains, plans qu'elle a malicieusement caché dans un robot tout à fait innocent sans même lui demander si ça lui tentait d'être en partie responsable de toute la tempête de caca qui allait s'ensuivre.
R2-D2 ne voulait probablement rien d'autre que de terminer son petit voyage et d'aller passer des vacances à Plastic Beach mais se retrouve éjecté sur Tatooine avec ce braillard de C3P0. Non seulement il se retrouve en plein désert mais il est électrocuté et capturé par les Jawas pour se retrouver dans un dépotoir roulant.

Quand à cette pétasse de Leia elle est enfermée à quadruple tour où elle continue de faire sa fendante. Emmenée devant le Grand Moff Tarkin celui-ci lui demande, avec une exaspération que l'on comprend, où se trouve la base des Rebelles (où il est pas mal certain que c'est là que se trouvent les foutus plans). Or, que fait Leia? Elle lui ment encore et encore jusqu'à ce que Tarkin perde (finalement) patience et décide de bousiller Alderaan, ce qui prouverait que l'Empire est forcément méchant puisqu'il est prêt à faite sauter une planète mais voyez-vous c'est que Leia ne fait que mentir jusqu'à ce qu'elle soit verte dans le visage et elle ne ment pas à n'importe qui! Le Grand Moff Tarkin n'est pas qu'un simple officier, il est celui qui dirige l'Étoile de la Mort au complet et probablement l'un des personnages les plus hauts gradés de l'Empire. Si vous en doutez observez cette petite scène où un officier impérial se fait étouffer par nul autre que Darth Vader qui pourrait, s'il l'aurait voulu, étrouffer simultanément à peu près tout le monde dans la pièce. Or, sur un ton qui ne laisse planer aucun doute sur son autorité, Tarkin ordonne Vader de lâcher l'officier impérial et Vader s'exécute promptement. Vous en connaissez beaucoup de personnages dans l'univers de Star Wars qui peuvent parler comme ça à Darth Vader?





Eh ben voilà, c'est exactement dans le face de ce gars-là que Leia ment. Et puis pourquoi Tarkin devrait croire Leia quand elle lui dit qu'Alderaan est pacifique et sans arme alors que tout ce qu'elle fait depuis le début du film est de bourrer le monde de bobards.

Éventuellement, on le sait, les Rebelles finissent par faire sauter l'Étoile de la Mort et histoire d'en remettre font aussi péter la deuxième Étoile de la Mort. Mais qu'arrite t-il par la suite? Ah. mais on voit tout le monde danser, chanter, se saoûler (on assume), faire de gros feux d'artifices et tout. Mais ensuite?
Dans la séquence plus haut, Tarkin explique vers la 32è seconde, que le Sénat Impérial a été aboli. On lui demande comment l'Empereur peut possiblement garder le contrôle de la galaxie, ce dernier répond tout simplement que les Gouverneurs ont toute l'autorité pour diriger les territoires dont ils sont responsables. Donc, voilà. Chacun des systèmes est gèré par un officier de haut grade ayant une force militaire considérable à ses ordres. Mais une fois que l'Empereur a été vaporisé, à qui ces officiers rendent-ils des comptes? A personne.
Donc, une fois l'Empereur disparu, Vader passé au BBQ et la deuxième Étoile de la Mort détruite, les Rebelles, qui ne semblent avoir aucune plan politique établi, auront à faire la guerre à chacun de ses systèmes où l'on assume que les officiers en place n'auront pas l'intention de capituler aussi facilement. Une bataille loin d'être gagnée si l'on considère que la flotte Rebelle est passablement amochée à la fin de Return of the Jedi.

Ah, les Jedi. Justement. Avez-vous déjà vu une aussi belle bande d'égocentriques nombrilistes que ces joyeux lurons? Ils ont beau nous casser les oreilles (et celles d'à peu près tout le monde dans l'univers de Star Wars) que la Force est ceci et celà mais c'est que cette foutue Force, justement, n'est pas à portée de tous. Non môssieur. Faut être génétiquement prédestiné et que vous ayez des trucs appelées "midichlorians" dans le sang. C'est comme la royauté, vous  avez du sang bleu non pas parce que vous le méritez mais parce que vous êtes né avec. Autrement  dit si vous n'avez pas ces cochonneries dans le sang quand même que vous vous forceriez à faire bouger une boîte de conserve jusqu'à ce qu'une veine vous pète dans le front rien ne se passera.

Etre Jedi est donc un titre élististe contrairement à l'Empire où les grades sont attribués selon le mérite. Vous vous souvenez du début d'Empire Strikes Back lorsque l'attaque surprise de l'Empire envers les Rebelles, menée par cet incompétent d'admiral Ozzel, foire complètement, celui-ci ayant sorti de l'hyper-espace trop tôt. Vader le "démet" automatiquement de ses fonctions et le remplace par le capitaine Piett, lequel est immédiatement promu admiral.

Les Jedi, en plus d'être nombrilistes, ignorent généralement les conseils des autres et se croient tout simplement le centre de l'Univers. Dans "Attack of the Clones" une sorte de bibliothécaire Jedi se fait demander des renseignements sur une planète mais celle-ci affirme que si la planète n'est pas dans les archives c'est qu'elle n'existe pas. Malheureusement pour cette péteuse de broue la planète existe, et avec des conséquences terribles.

Vous vous souvenez de Dooku (merveilleusement campé par Christopher Lee)? Celui-ci mène un groupe de séparatiste qui veut se scinder de la République que les foutus Jedi continuent obstinément de protéger. Cette République est obèse, elle fonctionne tout croche et elle est carrément ingouvernable. Le Reine Amidala, au début de "Phantom Menace" l'admet elle-même lorsqu'elle dit carrément qu'il est clair pour elle que la République ne fonctionne tout simplement pas.

Palpatine, alors encore sénateur, dit à Amidala que la République n'est plus ce qu'elle était,
que le Sénat n'est qu'un ramassis de délégués véreux qui ne s'intéressent nullement au bien commun tout en rajoutant que ce sont les bureaucrates qui sont en charge. Or, c'est exactement ce genre de gouvernement que les Jedi continuent de protéger, refusant systématiquement d'admettre ni même de concevoir que le système craque de partout.

Nous le voyons tous les jours dans nos propres journaux; les gouvernements dépensent à tort et à travers, ne se soucient que très rarement des citoyens et font copain-copain avec les grosses multinationales. Souvent on souhaiterait un renouveau, quelqu'un qui monterait sur une tribune et promettrait un véritablement boulversement politique qui mettrait fin à la
corruption, au désordre et à instaurer un système sévère mais juste. Dans Star Wars c'est exactement ce que fait Palpatine.

Vous me direz qu'avoir un dictateur comme l'Empereur Palpatine n'est pas diable mieux mais observez dans les trois films les nombreuses séquences où l'on voit les habitants des diverses planètes. Est-ce qu'on les voit enchaînés, boulets aux pieds et réduits à l'esclavage, travaillant au son des coups de fouets? Pantoute! Ils vaguent à leurs occupations, tout simplement sans ce soucier de quoi que ce soit parce que le citoyen qui paye ses taxes et qui mène une vie rangée n'a rien à craindre de l'Empire. Si, parce que tout cet univers est incroyablement mercantile et capitaliste sans que celà n'indispose en rien Palpatine qui n'en a rien à cirer. Les Stormtroopers dans Star Wars sont même surpris à parler de nouveaux modèles de véhicules.

D'ailleurs, si vous voulez vous en convaincre, regardez la première partie de Star Wars lorsque Luke et Obi-Wan arrivent à Mos Eisley, ils se font apostropher par une patrouille impériale qui, après vérifications (et un p'tit truc malhonnête d'Obi-Wan) demande à Luke de circuler. regardez les habitants de la ville en arrière-plan, ils font leurs petites affaires comme si de rien n'était et avec un peu d'attention vous y verrez même un Jawa complètement saoûl assis par terre près de la Cantine. Ceux qui foutent le trouble? Solo, qui abat froidement Greedo et Obi-Wan qui tranche le bras d'une bibitte. Vous direz que la bibitte en question cherchait le trouble mais il y avait une patrouille impériale juste dehors et le problème aurait pu être réglé sans faire de manchot.

Mais vous savez, tous les troubles des trois films auraient pu être complètement évités dès le début de Star Wars si Leia aurait tout simplement donné à Vader ce qu'il demandait et qui se trouvait d'ailleurs être la propriété de l'Empire. Alderaan n'aurait pas été vaporisée, Luke aurait continué sa petite vie de fermier pour ensuite aller à l'Académie et tout le monde aurait continué sa vie tranquillement.

Dans l'univers de Star Wars je serais indubitablement un Impérialiste.

3 commentaires:

  1. C'est vrai que ça a l'air plus intéressant d'être dans l'Empire que du coté des rebelles. Mais disons que dans les jeux vidéo rétros, ils nous donnaient pas vraiment de choix de personnages, juste peux-être dans le temps que "X-Wing" et "Tie Fighter" ont été fait, t'avais le choix (quand tu as l'argent juste pour 1 jeu!) entre controller les vaisseaux de l'Empire, ou des Rebelles, dépendant du jeu que tu choisi. Je crois avoir Tie Fighter ici (faudrait que je le trouve), le "collector's edition", mais je me demande c'est quoi ça ajoute que ça soit "collector".

    RépondreEffacer
  2. En fait, en 1998 Lucasarts a publié Jedi Knight, un jeu à la première personne qui permettait justement de choisir entre le bon ou le mauvais côté mais, invariablement, choisir l'Empire c'était automatiquement mauvais. Malheureusement.

    Pluche

    RépondreEffacer
  3. ah oui, Jedi Knight, oui le jeu est en première personne, mais en troisième personne quand tu utilise un lightsaber. J'y ait joué quand c'étais un jeu encore récent, et ya quelqu'un qui avait fait un hack pour avoir un dual-lightsaber (un peu comme Darth Maul), mais ce hack faisait planter le jeu à un moment donné.

    Mais quand je jouait à Tie Fighter (avec le superbe *sarcastique* joystick Gravis noir et rouge, 3 boutons mais 2 boutons ont la même fonction), tu n'avais pas l'impression de jouer pour les méchants: tu as des missions à faire, et tu les fait, des fois c'est des missions d'escorte, des fois c'est une mission d'interception, ou tendre une embuscade. C'était assez le fun.

    Lien Youtube:
    https://www.youtube.com/watch?v=ZB_NSpUmIUU

    RépondreEffacer